Freetown, terre de magouilles ?

Rédigé le 31/03/2021
Nizar El Bourkkadi


Sierra Leone contre le Bénin, match décisif pour la qualification à la CAN 2022, n'a jamais eu lieu, pourquoi ? 5 béninois déclarés positifs au covid-19 sans aucun document officiel. Éclaircissements sur l'affaire !

Dans un groupe L où le Nigeria s'est déjà assuré une place à la CAN 2022, les yeux étaient rivés sur le sixième et dernier match du groupe entre la Sierra Leone et le Bénin. Ce qui était censé être seulement la quatrième confrontation de l'histoire entre les deux pays, demeurait un match à enjeu ; les visiteurs béninois se contenterait d'un nul pour accompagner les Super Eagles au Cameroun pour disputer la CAN, la Lone Star locale se devait d'obtenir une victoire pour arracher une particpation en phase finale qui lui échappe depuis 26 ans.

Un match potentiellement historique qui dériva aux anciennes chimères scandaleuses du continent, lorsque ; Saturnin Allagbé (GK, Dijon) , Khaled Adenon (Avranches), Yohan Roche (Rodez), Steve Mounié (Brest), Jodel Dossou (Clermont Foot) ont été déclarés positifs dès l'arrivée des Béninois au stade, sans aucune justification officielle, comme le rapporte le milieu de terrain Tidjani Anaane : "... Le Bus a été stoppé deux fois sans raison pour plusieurs minutes. En arrivant au stade, on voit des officiels arriver et dire que cinq de nos joueurs sont positifs à la Covid-19. Ils ne montrent aucun document officiel , juste une feuille blanche avec les noms des joeurs inscrits dessus, et  ils exigent qu'ils soient mis à l'isolement"

Steve Hondjo, qui gère l'image de la séléction des Écureuils, évoque une manœuvre du côté de la Sierra Leone, indiquant que l'ensemble de la délégation a effectué des tests 72 heures avant le match, tous négatifs. Après un voyage en avion privé, Hondjo s'étonne du fait que rien ne leur était demandé à leur arrivée à l'aéroport de Freetown.

Mathurin De Chacus, président de la fédération du Bénin de Football et membre du conseil de la FIFA,  s'offusque encore de telles pratiques qui nuisent encore à l'image du football africain, alertant la FIFA pour expliquer ce "traquenard" et ouvrirune enquête. Il déclare : "C'est une honte ! Des manœuvres inadmissibles, visant comme par hasard cinq de nos titulaires, déclarés positifs à la covid-19, quelques heures avant le match, sans la moindre preuve, d'ailleurs ! Nous n'allons pas en rester là. Mais quelle image l'Afrique donne-t-elle encore ?"

À noter que les cinq joueurs déclarés positifs étaient tous titulaires sur la feuille de match, dont 2 qui viennent d'être contaminés par le virus récemment, ayant développé des anti-corps, le séléctionneur Michel Dussuyer estime que ses deux attaquants ne pouvaient pas attraper le virus encore une fois si rapidement.

Enquête à suivre...