Le fair play financier, déjà fini ?

Rédigé le 24/03/2021
Barid Mouad


En vue de la crise qui touche de plein fouet le football mondial, et dans ce cas particulier les clubs européens. L’UEFA envisage d’être plus souple en ce qui concerne les sanctions envers les clubs qui enfreignent ses règles.

La crise liée au COVID-19 n’en finit plus de chambouler la scène footballistique européenne. Considéré comme une ‘’arme’’ limitant les dépenses inconsidérés sur le marché de transfert, le fair play financier est en passe d’être modifié. Stipulant qu’un club ne doit pas dépasser en dépense ce qu’il a généré en revenu et que le déficit maximal autorisé est de l’ordre de 30 millions d’euros, le joug du fair play financier s’était déjà abattu sur le milan AC le privant de compétition européenne et a longtemps constitué une épée de Damoclès sur Manchester city et le PSG. Aujourd’hui, les clubs ne  pouvant bénéficier des recettes des matchs, cette règle devient de plus en plus insoutenable, et au lieu de priver les clubs de compétition européenne, l’UEFA envisage de s’en tenir aux amendes. Les clubs riches y verront peut-être une opportunité pour larguer la concurrence ? Le temps nous le dira.