Messi sort de son silence!

Rédigé le 04/09/2020
Wafaa Derham


Lionel Messi est sorti de son silence aujourd'hui et s'est exprimé autour de toutes les rumeurs qui circulent depuis le fameux "burofax" qu'il a envoyé à la direction du club, exprimant son souhait de quitter le Barça. Voici pour vous les moments forts de l'interview :


Leo:   "Je n'irais jamais en procès contre le club de ma vie, c'est pourquoi je vais rester."


« Pourquoi avez-vous attendu aussi longtemps pour parler?» 

Leo : « Parce que la défaite à Lisbonne fut très difficile. On savait que ça allait être un adversaire redoutable mais on ne s’attendait pas à une telle situation. Ça a donné une très mauvaise image du club. J’ai voulu attendre que ça passe pour ensuite pouvoir en parler » 
« La direction est un désastre. »


« Pourquoi avez-vous dit au club que vous voulez partir? » 

Leo : « Je l’ai dis toute l’année au Président. J’ai pensé que c’était le moment pour le club de ramener des joueurs plus jeunes. J’ai pensé que mon temps à Barcelone était terminé »

« Le président m’a dit qu’à la fin de la saison il me laissait choisir entre rester ou partir. Au final, il n’a pas tenu sa parole. »


« Vous vous êtes senti seul cette année? » 

« Non jamais, j’ai toujours été entouré des mêmes, ce qui m’a donné de la force. Mais ce que je pouvais lire dans les médias me blessait. Les gens mettait en doute mon amour pour le club, qui est éternel. »

« Qu’on me dise que je voulais partir pour l’argent m’a blessé. J’ai eu de multiples occasions de m’en aller pour l’argent mais je ne l’ai jamais fait parce que Barcelone est ma maison. Trouver meilleur endroit qu’ici est difficile. »


« J’ai toujours dis que je voulais un projet gagnant et gagner des titres. La vérité est que cela fait un moment qu’il n’y a aucun projet, rien »

 

« Quand j’ai dis à ma famille que je pensais partir, ce fut le drame, ils ont tous pleuré. »


«Je vais continuer au Barça et rien ne va changer dans ma tête, je veux toujours gagner des titres, je suis un compétiteur. Je veux le meilleur pour le club, le vestiaire et moi même. Je vais donner le maximum »

« Ma femme, malgré la souffrance, m’a toujours soutenu quand je lui ai dis que je voulais partir »

 


« Nous étions sûrs que j'étais libre. Le président disait toujours qu'à la fin de la saison, je pouvais décider. Et maintenant ils s'accrochent au fait que je ne l'ai pas dit avant le 10 juin. Sauf que le 10 juin, nous étions encore en compétition (La Liga). »